Partenaires

CNRS
Universite Clermont Auvergne


Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Actualités > Conférences, congrès, colloques > Journée Portes Ouvertes sur le Laser d’Atlas

Journée Portes Ouvertes sur le Laser d’Atlas

Cette "Journée Portes Ouvertes sur le Laser d’Atlas" du 18 Octobre 2013 est dédiée aux personnels du LPC.
Elle comporte 3 volets :

  • Un "séminaire du vendredi" (Amphi 9110, à 10h, heure inhabituelle) qui expose les objectifs, la réalisation et le fonctionnement du système complet.
  • Une exposition du système dans le hall de montage, pendant toute la journée, en présence des personnes qui ont conçu et réalisé le système.
  • Un apéritif vers 11h30 dans le hall de montage.

Ce système sera transporté prochainement au CERN pour de nouveaux tests, puis dans Atlas. Il doit être opérationnel lors de la remise en route du LHC en 2015.

Contexte général

Ce Laser fait partie des 3 systèmes complémentaires de calibration du Calorimètre Hadronique à Tuiles Scintillantes d’Atlas, le Tilecal. Il présente plusieurs particularités : il peut être déclenché, modulé en amplitude et pulsé. Il produit ainsi des signaux très voisins de ceux issus des dépôts d’énergie dans les tuiles scintillantes et véhiculés par des fibres optiques à décalage de longueur d’onde. Les signaux Laser sont distribués, via des fibres optiques claires, à la totalité des canaux de lecture (environ 10000 canaux). Ils peuvent être envoyés en dehors ou pendant les périodes de faisceaux LHC. Dans ce dernier cas, l’injection Laser a lieu durant les intervalles de temps sans croisement de paquets de particules des faisceaux. Dans tous les cas, le suivi de la lecture des signaux Laser par l’électronique dédiée aux signaux "de physique" est effectué en ligne.

Le Laser II

Ce Laser II succède au Laser I encore en fonctionnement dans Atlas, et au Laser 0 prototype qui fut financé par la Région Auvergne lors des périodes de R&D sur des faisceaux tests au CERN. L’objectif du contrôle de la stabilité individuelle de chaque canal au niveau de 0.5% demande un suivi précis des impulsions Laser. Les suivis en amplitude et en temps sont assurés, respectivement, par des systèmes de photodiodes et de PMTs qui ont été améliorés pour le Laser II.

Le système Laser comporte, outre le Laser lui-même, un système optique associé pour son contrôle et la distribution de la lumière, et un ensemble de modules électroniques. Cela a nécessité des travaux de mécanique, d’électronique et d’informatique, qui ont impliqué pendant plusieurs années des chercheurs, ingénieurs et techniciens du LPC.